bien vivre sa maternité : conseils d'une pro

Bien Vivre sa Maternité : Conseils d’une Pro

Nombreuses sont les futures mamans à se questionner sur la maternité. Peur de tomber en dépression post-partum, peur de ne pas savoir répondre aux attentes du bébé, peur de perdre ses repères… Les craintes peuvent parfois déstabiliser certaines mères jusqu’à les faire passer à côté de leur maternité. Si vous êtes sur le point de donner naissance, rassurez-vous, ces doutes font partie d’un processus naturel. D’ailleurs, pour bien vivre sa maternité, il est important de se préparer. Pour ça, laissez-nous vous partager des conseils à adopter qui vous permettront d’éviter un burn-out et vivre votre post-partum sereinement.

Pourquoi les jeunes mamans sont enclines à la dépression post-partum ?

La dépression post-partum n’est pas un mythe. Elle touche d’ailleurs de plus en plus de femmes qui viennent de donner naissance. Selon les études, entre 10 et 20 % des jeunes mamans seraient concernées par cette phase dépressive. Décryptons ensemble les causes de ce phénomène.

Dépression post-partum : définition

Il s’agit d’un état émotionnel proche de l’épuisement tant physique que mental qui intervient après une période de surmenage et de stress. Contrairement au baby blues qui se veut court et qui intervient quelques jours après la naissance du bébé, la dépression post-partum peut surgir au cours de la première année après la naissance de l’enfant. Multifactorielle, elle tire son origine de plusieurs « causes ». On vous les présente juste en dessous.  

Les facteurs d’influence de l’état dépressif des jeunes mamans

Il n’y a pas un seul élément qui peut amener une maman à mal vivre sa maternité. À vrai dire, la dépression post-partum est multifactorielle. Autrement dit, elle résulte de plusieurs causes. Parmi les plus courantes, vous trouverez :

–   La charge mentale. Si la maman se sent seule à assumer toutes les responsabilités familiales, cela peut l’amener à un burn-out.

–   Un changement de vie. L’arrivée d’un bébé est déjà un sacré bouleversement dans la vie des jeunes parents. Si un événement personnel (décès, rupture, déménagement) ou professionnel (nouveau projet, licenciement) intervient, cela peut provoquer un trop-plein et conduire la mère à un point de rupture.

–   Le passé de la jeune maman : si une jeune mère a souffert de traumatismes ou de blessures non guéries, ils peuvent ressurgir pendant la grossesse ou le post-partum et donc influer sur l’état émotionnel.

–   Le taux d’anxiété.

–   Une grossesse ou un accouchement difficile.

–   Une expérience d’allaitement vécue comme un échec.

–   Le rapport entre les attentes et la réalité de la maternité : une maman qui a eu tendance à trop idéaliser la vie avec un bébé peut se retrouver désemparée face à la réalité de ce qu’elle vit avec son enfant.

Bien que certains facteurs soient difficilement identifiables, d’autres peuvent être évités en créant des conditions propices au bien-être. Pour bien vivre la maternité, il est donc essentiel de rester à l’écoute de ses besoins pour être en mesure de détecter les signaux déclencheurs. Restez avec nous, dans la suite de l’article, on vous partage quelques conseils pour trouver votre équilibre avec bébé.   

6 conseils pour bien vivre sa maternité quand on est jeune maman

1- Déléguez ce que vous ne pouvez plus gérer

L’arrivée d’un nouveau-né à la maison demande de se réorganiser. Il est évident que votre quotidien sera chamboulé. Le temps que vous aviez l’habitude de consacrer à vos activités personnelles sera réorienté vers les besoins de bébé, jusqu’à ce qu’un nouvel équilibre familial s’opère. Cela implique que vous aurez moins de disponibilités pour vous occuper des tâches superficielles. Ne comptez pas astiquer votre maison 2 heures par jour en post-partum, vous n’aurez ni l’énergie ni l’envie ni le temps pour ça. Si le manque de contrôle sur cet aspect logistique vous stress ou vous perturbe, pourquoi ne pas demander de l’aide à votre entourage ?

Votre cercle familial est aussi là pour vous soutenir pendant le 4e trimestre de grossesse. N’hésitez pas à leur demander de passer faire le ménage 1 fois par semaine, de repasser la bannette de linge qui traine, de vous concocter un petit plat réconfortant, de poster le courrier, etc. Et qui sait, vous n’aurez peut-être pas à le demander. Les parents et la famille sont souvent de bonne volonté pour donner un coup de pouce ;)

2- S’accorder du temps de qualité rien que pour soi

On ne le répétera jamais assez, être une maman épanouie est le meilleur cadeau que vous puissiez faire à votre bébé. Et l’épanouissement passe avant tout par le bien-être personnel. Pour se sentir bien dans ses baskets, il est donc important de s’accorder du temps pour soi pour se reconnecter, décompresser, sortir des responsabilités familiales, se faire du bien, etc. Et chose importante, ces temps solos ne doivent pas faire l’objet d’une culpabilité, ils doivent être acceptés et assumés, car vous êtes avant tout un être humain avec des émotions. Si votre jauge d’énergie est au plus bas, vous risquez de ternir l’ambiance familiale. À l’inverse, si vous êtes rechargée, vous allez rayonner auprès des vôtres.

Prendre du temps pour soi revient donc à faire des activités qui ont du sens pour vous. Prévoyez une plage horaire qui vous est dédié dans votre planning. Ce peut être une matinée, 1 heure ou une soirée, et faites ce qui vous fait envie ! Un cours de yoga, une séance de méditation, un soin du visage, un rendez-vous chez le coiffeur, une séance de cinéma, de sport, d’art créatif… Les possibilités sont nombreuses !

Vous pouvez aussi vous faire du bien en mettant en place des rituels pour vous reconnecter. Nos packs féminin sacré, maternité sacrée ou encore bien-être post-partum sont géniaux pour ça !  

3- Vivre le moment présent

Avant de donner naissance, on a tendance à se projeter. D’ailleurs, il n’est pas rare de se poser 1001 questions pendant la grossesse. Comment vais-je pouvoir supporter le manque de sommeil ?  Et si je n’arrivais pas à développer mon instinct maternel ? Et mon couple dans tout ça ? Sachez une chose, toutes ces interrogations sont normales. Vous vous apprêtez à accueillir un enfant, vos repères vont être bouleversés et la vie que vous connaissiez va prendre un tournant.

L’une des meilleures façons pour bien vivre cette période, et donc, de ne pas subir votre maternité est l’acceptation en vivant le moment présent. Les projections ne sont pas réelles, car elles sont basées sur une image ou une situation future. En revanche, ce qui est réel, c’est l’instant que vous vivez sur le moment. Il n’y a que celui-ci qui compte. Alors, un conseil, accueillez les moments de vie, sans les juger, et dites-vous qu’ils ne sont que passagers.

➡️ Autre sujet qui peut vous intéresser : renouer avec son féminin sacré grâce aux pierres

4- Accepter de ne pas être une mère parfaite

Le perfectionnisme est assez répandu chez les jeunes mamans. Vous souhaitez que tout se passe pour le mieux avec bébé, que votre maison soit parfaitement rangée, que votre couple soit harmonieux 24 heures sur 24 et que votre carrière professionnelle atteigne son apogée 3 semaines après votre reprise ? Désolée de vous décevoir, mais vous ne pourrez pas assurer sur tous les fronts, et c’est totalement normal ! Vouloir être une mère parfaite en même temps qu’une épouse et une working girl peut-être un peu ambitieux lorsque l’on découvre la maternité. La parentalité est un apprentissage perpétuel, vous vous féliciterez de certaines victoires et apprendrez de vos échecs.

Le conseil à retenir est de ne pas mettre la barre trop haute. Écoutez-vous sur le moment et priorisez vos besoins pour votre équilibre global. La place de bébé bouleverse la vision que vous vous faisiez du couple ? Accordez-vous une soirée en amoureux la semaine ou le mois prochain pour vous retrouver rien qu’à deux. Pensez aussi à la communication qui peut grandement aider à dénouer certaines émotions bloquées ou incompréhensions.

5- Adopter une hygiène de vie équilibrée

Un esprit sain dans un corps sain, ça vous parle ? L’équilibre de votre corps est aussi important que celui de votre esprit, alors ne vous laissez pas aller à la malbouffe, aux heures de sommeil perdues et à l’appel du canapé. Alors, il est certain qu’après votre accouchement, votre corps demandera du repos. Mais une fois que vous vous sentirez de nouveau d’attaque, vous pourrez reprendre le sport à raison de quelques séances par semaine (sous réserve de l’avis de votre médecin). Ces sessions vous permettront de vous défouler et de vous détoxifier. Vous pouvez aussi reprendre une alimentation équilibrée pour vous vitaliser. Pensez également aux promenades en nature et aux soins du corps.

En bref, faites-vous du bien à tous les niveaux pour optimiser votre niveau d’énergie, et ainsi, être davantage disponible pour votre tout petit.

6- Rencontrez d’autres jeunes mamans

Quoi de mieux que d’échanger avec des personnes qui vivent la même chose que nous ? Pour bien vivre sa maternité, n’hésitez pas à sortir de chez vous pour aller à la rencontre d’autres jeunes mamans. Pour ça, ciblez les conférences sur la maternité, la parentalité, l’allaitement. Participez à des ateliers pratiques comme les ateliers de portage (si ça vous intéresse). Vous pouvez aussi intégrer des groupes de paroles. Ils sont pour certains parents thérapeutiques, car ils encouragent le lâcher-prise et la compréhension d’une nouvelle expérience de vie.

Si vous souffrez de votre nouvelle vie avec bébé, ne restez pas cloîtrée chez vous avec vos doutes et vos peurs. Ça risquerait d’accentuer le phénomène de dépression post-partum. Le remède à l’isolement est donc la rencontre, alors renseignez-vous autour de chez vous. De nombreuses associations proposent des rencontres et ateliers en tout genre.

Le risque de dépression post-partum est réel, mais il concerne tout de même une minorité de mamans. Quand on reste à l’écoute de ses besoins et de son équilibre intérieur, la maternité se révèle être une expérience formidable et magique. Pour bien la vivre, veillez donc à ne pas vous mettre trop de pression et à accepter les hauts, mais aussi les bas.

👉 Et vous, quelle expérience tirez-vous de votre maternité ?

Source :

https://www.cairn.info/revue-la-psychiatrie-de-l-enfant-2011-2-page-611.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DELAIS DE LIVRAISON

Les délais sont variables selon le mode de livraison choisi

Paiement sécurisé

Payez en toute sécurité par carte bancaire

Retour gratuit*

*Echange et/ou Remboursement hors frais de retour: faire un email sur atelier@babyshell.fr

Fast delivery

Lettre suivie chez vous en 2 à 4 jours

Secured payment

Payez en toute sécurité par carte bancaire

Free return

Un problème de taille ? Contactez-nous !

Copyright 2021 Baby Shell | Powered by WP & IPAOO